www.bebe-de-chine.com

Noé, notre bébé de Chine

2006


Année 2006

Cela fait presque déjà un an que nous avons obtenu l'agrément et après de multiples refus (souvent sans aucune explication...) des associations contactées aux 4 coins de la France, nous reprenons enfin un peu l'espoir de voir se concrétiser notre projet d'adoption en entrant en contact avec l’association parisienne Le Rayon de Soleil de l’Enfant Etranger.

 

Même si au début, en août 2005 cette association avait refusé notre demande comme les autres OAA, nous avons persisté ! Et après 3 courriers et un coup de pouce d'un membre de la famille faisant partie de l'association, nous avons enfin été acceptés !

 

Les étapes avant d'être acceptés :

Le 3ème courrier que nous avons envoyé date du 17/03/2006. On y explique notre projet d'adoption en y joignant les enquêtes psychologique et sociale, l'agrément et sa notice ainsi que des photos.

 

Le 5 avril, un questionnaire nous est envoyé afin que l'association puisse étudier notre demande d'adoption.

 

En parallèle, nous écrivons au Conseil Général de l'Hérault pour accueillir un pupille de l'état en vue d'une adoption.

 

Le 22 mai, nous sommes informés que nous avons enfin un rendez-vous avec Rayon de soleil le 16 juin à Paris (à 750 km de chez nous). Ce jour-là, notre dossier est de nouveau examiné avec nous, nous rencontrons la psychologue de l'association et il nous est demandé vers quel pays nous souhaitons nous orienter... Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous avouons ne pas avoir de préférence, entre la Chine, la Corée ou l'Inde, les pays que représente alors notre association.

 

Et enfin le 26 juin 2006, notre candidature est acceptée pour la Chine !

 

Mi-juillet, nous transmettons les premiers éléments pour l'enregistrement de notre candidature. Un protocole de mise en relation nous engage à ne pas déposer d'autres demandes d'adoption auprès d'un autre organisme et aussi d'adresser au Conseil Général un courrier qui va mettre en attente pour 14 mois environ, l'adoption d'un pupille de l'état. La chine exige alors l'exclusivité, pas de dossier possible ailleurs.

Nous nous engageons donc à ne faire aucune autre démarche que celle-ci !

 

Le 24 août, nous recevons la liste des documents nécessaires à la constitution du dossier...et le stress qui va avec, s'installe peu à peu !

Et il y a de quoi quand il faut faire un bilan médical digne d'un sportif de haut niveau ou d'un chef d'état...qu'il faut faire des attestations pour ci ou pour ça, qu'il faut justifier de nos emplois, de nos revenus...puis faire légaliser le tout par notre Mairie et par le ministère des affaires étrangères à Paris (premier envoi en Chronopost).

Ensuite il faut faire traduire tout cela en Chinois sur Paris (2ème envoi en Chronopost)...à nos frais, puis lorsque le dossier est de retour de Paris, il faut aller faire légaliser le tout à l'ambassade de Chine (à Marseille pour nous qui sommes de Montpellier).

Un aller en train, la boule au ventre en espérant qu'il ne manque rien à notre dossier sinon il faudra recommencer...Une attente qui semble interminable pour quelques brèves minutes au guichet...et puis les tampons qui s'abattent sur les feuilles, et on nous rend notre cher dossier (au sens propre comme au figuré !)  contre encore quelques Euros.

Le précieux dossier est photocopié en multiples exemplaires (au cas où) avant d'être expédié (en Chronopost) à notre association fin septembre.

 

Le 20 Novembre 2006, notre dossier de demande d'adoption part au C.C.C.A.A.(CHINA CENTER FOR CHILDREN'S WELFARE AND ADOPTION), l'organisme chinois qui gère les adoptions. Il est enregistré le 20 décembre 2006 (date de LID). Le délai d'attente est alors d'environ 15 mois

 

[ Le 11 Décembre 2006, une note du CCCWA (qui passe inaperçue pour nous, dont le dossier est bouclé) est transmise à tous les organismes d'Adoption dans le monde entier. C'est en grande partie à cause de cette note que les délais vont exploser dès 2007 ! Elle stipule que les critères de sélection des dossiers des candidats étrangers à une adoption en chine vont être modifiés, sous entendus, ils seront beaucoup plus restrictifs en matière de revenus, de santé et de diplômes !

La chine va donc recevoir un afflux de dossiers en cette fin d'année 2006, avant que les critères de 2007 n'entrent en vigueur ! Plusieurs années seront nécessaires pour "digérer" ces nombreux dossiers ; couplés à la baisse du nombre d'enfants adoptables...les perspectives ne pouvaient pas être réjouissantes.]

 

Petite pause vacances au Pays Basque en Avril

Photo 205.jpg

 

Photo 193.jpg


19/08/2014
0 Poster un commentaire